Promenade imaginaire

Les élèves ont accueilli l’artiste Mercedes Pujol-Takahashi pour une « promenade imaginaire » et des ateliers d’écriture ; ils vous proposent une version contemporaine du conte de Cendrillon ancrée dans leur lieu de vie.

Revisiter les lieux du quotidien et les soumettre à l’imaginaire, telle fut la promenade proposée par l’artiste rêveuse. Le parc du collège André Abbal s’est éclairé sous un nouveau jour, les traces laissées par Cendrillon affluaient.

Nous vous emmenons sur les lieux où Cendrillon malheureuse s’est réfugiée.

Cuisine où vit Cendrillon

Cuisine où vit Cendrillon

Elle vit dans une cuisine désaffectée à l’arrière du collège.

Chaise où Cendrillon s'assied pour se réchauffer près du tuyau de poêle.

Chaise où Cendrillon s’assied pour se réchauffer près du tuyau de poêle.

Une vielle bâche sur laquelle elle dort.

Une vielle bâche sur laquelle elle dort.

La remorque qui sera transformée en limousine.

La remorque qui sera transformée en limousine.

Cabane dans laquelle elle est souvent enfermée en guise de punition lorsqu'elle n'a pas fini ses tâches.

Cabane dans laquelle elle est souvent enfermée en guise de punition lorsqu’elle n’a pas fini ses tâches.

Une noix que les corbeaux ont laissé tomber au sol pour l'aider à se nourrir.

Une noix que les corbeaux ont laissé tomber au sol pour l’aider à se nourrir.

Pour connaître les deux récits de Cendrillon allez dans la rubrique Réécritures et cliquez sur le lien en fin de page.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s